Hier soir avait lieu la keynote marquant le coup d’envoi de la WWDC (aka la grande messe annuelle d’Apple), au cours de laquelle sont traditionnellement annoncées toutes les nouveautés hors-hardware pour l’année à venir. Voici un (pas si) petit résumé de ce qui s’est dit pendant ces 2h de présentation, et un peu après pendant certaines conférences du salon.

OSX :
 
Sans surprise, nouvelle année = nouvelle version d’OSX. La prochaine s’appelle El Capitan (pour les amateurs, Paul fait une excellente version de la Bamba : « Soy capitan, soy capitan »), et annonce de belles améliorations sur le plan des performances (Plus rapide, plus fluide, Intégration de l’outil Metal pour le développement et l’exécution de jeux) et de l’expérience utilisateur : Nouveaux gestes pour le trackpad, possibilité de couper le son de safari onglet par onglet, « Split View » pour afficher facilement 2 applications à la fois et amélioration de l’outil de recherche Spotlight sont les changements les plus notables.
Comme les précédentes version, El Capitan sera disponible en mise à jour gratuite à l’automne.
iOS :
 
Comme pour OSX, une nouvelle année et une nouvelle mouture d’iOS. iOS 9 a donc été annoncé, la petite surprise venant ici de la compatibilité. Pas d’obsolescence par rapport à la version précédente comme on y a été habitués, iOS 9 sera bien disponible pour iPhone 4S et iPad 2 comme pour iOS 8. Une bonne nouvelle pour les utilisateurs, un peu moins pour les développeurs qui devront continuer à gérer les cas particuliers de ces modèles. Apple annonce aussi une amélioration de l’autonomie avec ce nouvel OS, ainsi qu’un mode « économie d’énergie » pour les fins de journées un peu justes.
Côté nouveautés, iOS 9 propose une nouvelle version de Siri, redesignée et armée de fonctionnalités proactives qui ne sont pas sans faire penser à Google Now, à ceci près que tous les traitements concernant cette proactivité sont faits et restent en local, pour préserver la vie privée et le comportement de l’utilisateur. Siri et Spotlight sont d’ailleurs mieux intégrés à iOS, avec une API permettant aux développeurs de faire dialoguer leurs apps avec ces fonctionnalités, pour notamment permettre à Spotlight de chercher le contenu dans les apps ou de gérer les liens profonds.
Pour iOS 9, Apple améliore également sa suite logicielle : Intégration des transports en commun dans Plans, pas en France pour le moment, nouvelles apps Notes (pour les checklists) et News (sorte de Flipboard natif)
L’iPad récolte au passage une fonctionnalité intéressante, le « Split View » comme pour OSX permettant un vrai multitâches sur un même écran. On pourra aussi lire une vidéo dans un coin de l’écran en continuant d’utiliser son iPad.
Comme pour OSX, iOS 9 sortira en Beta publique en juillet, et en version finale à l’automne.
Apple Pay : pas grand chose à signaler, la sortie au Royaume Uni a été annoncée en grande pompe. Passbook est renommé Wallet (coucou Google) pour mieux refléter son interaction avec Apple Pay.
Apple Watch :
WatchOS 2 est en route, avec pas mal de petites nouveautés : Possibilité d’utiliser ses photos pour faire un cadran, fonctionnement des applis de suivi de performances sportives en local, pilotage des appareils Home Kit, mode « chevet » pour un affichage correct de l’heure quand elle est posée sur le côté…
Les deux vraies annonces pour la Watch sont d’abord Facetime Audio, qui permet d’avoir une conversation Facetime depuis l’Apple Watch, et surtout la possibilité prochaine de développer des apps conçues pour Watch, et plus seulement une vue déportée d’une app exécutée sur iPhone.
Apple Music :
Beaucoup en parlaient, attendaient un coup de tonnerre dans le domaine des fournisseurs de musique par abonnement, cela n’a pas été le cas. Le service dévoilé propose ce que font les autres (Streaming de musique et de clips, radios, réseau social interne, recommandations), mais pas plus. Voire moins (pas d’écoute hors ligne par exemple). De plus, le prix est dans la moyenne de la concurrence (3 premiers mois gratuits, puis 9.99$/mois pour une personne, ou 14.99 pour une famille (jusqu’à 6 personnes). Petit étonnement tout de même, Apple Music sera disponible pour Android. Sortie le 30 Juin.
Côté développeurs :
Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il y a eu déballage. Ouverture de nouveaux frameworks (GameplayKit, Model I/O, ReplayKit… ), amélioration des petits nouveaux (nouvelles fonctionnalités pour HomeKit et HealthKit, mode sans fil pour CarPlay), évolution du langage avec Swift 2 (open source)… C’est pour l’instant très abstrait, mais le but était manifestement de faire comprendre qu’on aura plein de nouveaux jouets. Tout ça sera détaillé dans les conférences pendant toute la durée du WWDC.
Grosse annonce sortie dans la nuit néanmoins, le programme développeur a été mis à jour, et ne nécessite plus 2 souscriptions distinctes pour développer des applications pour iOS et OSX : La souscription unique (au même prix qu’avant, 80€ l’an) permet de développer pour toutes les plate-formes. Par ailleurs, les développeurs débutants pourront déployer le code de leur app sur leur téléphone personnel (en débug-usb) sans avoir souscrit à un programme développeur.
En résumé, pas de révolution donc, mais un tas de petites améliorations dans tous les domaines, et surtout une masse imposante de nouveautés à intégrer pour les développeurs.
Un résumé proposé par Nicolas Goossaert, lead developer iOS chez Bewoopi

Laisser un commentaire